LOADING

Type to search

 jardin à l’anglaise

Jardin

 jardin à l’anglaise

Share

Les jardins qui font plus naturels sont la tendance en ce moment. Privilégier le côté sauvage est-ce à quoi tout le monde aspire. Le jardin à l’anglaise est totalement représentatif de ce nouveau phénomène de mode qui est en opposition totale avec le jardin à la française. Découvrez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur le jardin à l’anglaise.

Origine des jardins à l’anglaise

L’impact des Français s’est fait ressentir dans l’architecture et l’art des jardins jusqu’au XVIIIe siècle. Il y avait des jardins à la française avec des jeux de symétrie et des parterres géométriques. Ils avaient pour but de dompter la nature et de montrer la toute-puissance de l’homme.

La célébrité de ce type de jardin s’est éteinte en Angleterre. C’était le temps de donner la priorité à la nature sous son jour le plus sauvage et poétique. Cette conception est alors adoptée dans toute l’Europe. Un jardin à l’anglaise a été réalisé pour la reine Marie-Antoinette au Petit Trianon à Versailles. Un système d’itinéraire de promenades propose plusieurs points de vue sur chaque élément incroyable du paysage.

Évolution dans le temps des jardins à l’anglaise

Les jardins à l’anglaise ont connu une évolution tout au long du XVIIIe puis du XIXe siècle. Au début XVIIIe siècle, ils ont constitué des tableaux faisant penser à l’Antiquité. Ils étaient ouverts sur la campagne. On les appelait « jardins anglais idylliques ». Le paysage changea pour devenir plus élégant et sobre au milieu du XVIIIe siècle. C’est le jardin anglais sublime. À la fin de ce siècle, on retrouva des éléments naturels tels que les collines, les pentes, etc. C’est le jardin anglais pittoresque.

Ces jardins ont connu des changements majeurs sous l’influence de personnalités comme Gertrude Jekyll au XIXe siècle. Ils sont maintenant perçus comme des lieux d’expérimentation artistique. Ils sont appelés les jardins bourgeois.

Particularités des jardins à l’anglaise

Les jardins à l’anglaise sont des jardins avec des concepts dissymétriques. On note la présence de chemins sinueux et d’une végétation non soignée en apparence. Les descentes, les dénivellations et les vallons subsistent et sont exploités. On note la présence de fourrés, d’arbustes et d’éléments architecturaux.

Plusieurs espèces ornementales y sont associées. En effet, les couleurs et les formes des végétaux dans les jardins à l’anglaise sont toutes différentes les unes des autres. Les gazons et les passages se trouvant dans ces jardins favorisent les balades et les promenades. Se promener dans les jardins à l’anglaise permet de toujours découvrir de nouvelles choses et d’être surpris. Vous n’avez pas de chemin tout tracé, vous pouvez flâner et découvrir la végétation autour en toute quiétude.

Comment avoir un jardin à l’anglaise ?

Souvent on retrouve dans les jardins à l’anglaise des roses odorantes avec de belles formes. Elles affichent toute leur beauté en été. Elles font ressortir la couleur des autres plantes en fleur au printemps et après leur floraison. Les herbes restent en terre toute l’année, mais meurent en hiver. Leur floraison va du printemps à l’automne leurs feuilles et fleurs sont très attirantes.

Pensez à planter vos plates-bandes par rapport à la hauteur des plantes. Celles qui sont de haute taille complètement à l’arrière, celles moyennes au milieu et les plus petites au premier plan. Les plantes grimpantes comme les clématites vont bien avec les rosiers. Celles qui sont herbacées servent à cacher leurs tiges nues et rendent plus jolie la composition. Les fleurs mortes devront être coupées à la fin de la floraison. Vous pouvez toutefois le faire aussi en pleine saison pour produire de nouveaux boutons.

Les haies quant à elles sont des lignes de partage avec des feuilles persistantes. Elles comportent la plupart du temps des arcades que les visiteurs peuvent enjamber. Une fois que vous les plantez, vous devez les tailler régulièrement pour avoir un mur vert. Elles peuvent servir de décoration avec des extraordinaires feuilles et fleurs qui produisent des baies à l’automne. Elles donnent au jardin une impression d’intimité et de tranquillité. En les choisissant odorantes, vous êtes sûr qu’elles renforceront le parfum de votre jardin. Ces haies sont aussi là pour protéger les autres fleurs du mauvais temps.

Vous pouvez également planter des haies basses si vous ne voulez pas scinder complètement votre jardin à l’anglaise. Mettez en terre de la lavande, du buis, de la santoline petit cyprès ou de la salade. Plantez-les de sorte à obtenir un joli mélange. Puis, taillez-les pour avoir de belles bandes de couleur, une fois qu’elles auront bien poussé.

Previous Article
Next Article

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *